Nous ne possédons absolument rien

Nous ne possédons absolument rien

Perdre un être cher déclenche chez nous des sentiments négatifs que nous ne pouvons ignorer, tels que la tristesse ou la colère. Mais avec un peu de recul, nous pouvons constater que des prises de conscience positives découlent aussi de ces évènements malheureux.

Quand le chemin terrestre de ma maman s’est arrêté, et après les évènements qui se sont passés dans cette période, j’ai pris conscience de quelques choses. Pourtant, je connaissais cela et pensais l’avoir intégré depuis longtemps, mais là je le ressentais en moi comme si je le vivais en même temps que ma mère : RIEN, absolument rien du monde matériel ne vient avec nous dans l’au-delà.

Ça parait évident mais en avez-vous vous aussi conscience ? Les objets, les gens, nos amis à 4 pattes, nos possessions (maison, bijoux, voitures, photos de famille, meubles…etc), tout ce que nous « achetons », accumulons au court de notre vie, restent ici sur Terre. Finalement, j’ai compris que nous ne possédons rien.

C’est une illusion supplémentaire de notre cher égo.

En lisant cela, certains se diront sûrement : « Mais oui ça on le sait… ». Mais entre « savoir » et « avoir conscience », y’a un fossé de plusieurs milliers de kilomètres. Le jour où, au plus profond de mon Etre, cette prise de conscience a résonné, j’ai d’un coup aussi intégré que les seules choses que j’amènerai avec moi lors du grand retour à la Source, seront mes prises de conscience ici bas, puisque seule ma conscience (mon âme) repart.

Ma mère m’a répété toute sa vie que le jour où elle partira, je prendrai ses bijoux. Et, à la fin de sa vie, c’est la maladie qui s’est installée. Adapte du : Mal-a-dit, je suis consciente que nous nous créons tout nous-même, par un manque de travail sur soi, par peur d’affronter ses démons. Oh ! ce n’est pas un reproche, non, c’est une simple pensée. Chacun son rythme, chacun son histoire et son chemin de vie. Mais à cette époque je me disais : je suis consciente qu’elle va partir bientôt, je sais que je récupèrerai ses bijoux qui représentent des évènements de sa vie, mais elle ne partira pas avec. Ils sont à elle, puis ils seront à moi… et un jour ils iront à mes enfants. Alors avec quoi est-elle partie ? A-t’elle fait le travail nécessaire à l’évolution de son âme ? Celui qui nous apporte plus de sagesse ?

Il y a qu’en investissant en nous-même par le développement personnel et les expériences de vie que nous en ressortirons enrichis.

Le matériel nous permet un certain confort de vie bien entendu. L’argent, quand il est considéré comme une énergie qui doit circuler, nous permet d’accomplir beaucoup d’expériences, comme l’accès à la culture, aux voyages, avoir un lieu de vie confortable, manger équilibré et à sa faim. Mais se « tuer à la tâche » pour payer cette vie confortable est complètement absurde.

J’ai vu des tas de gens malheureux avec beaucoup plus de revenus que moi, et des gens tellement heureux avec moins. J’étais moi-même par période plus heureuse avec moins d’argent que quand mes revenus me permettaient plus de choses. De mon point de vue, l’argent ne dirige pas le monde. c’est nous-même qui dirigeons notre propre monde. Autant avoir les bons outils pour diriger notre propre vie et pour cela, ce sont vos propres décisions qui permettront à votre âme d’évoluer : lire un livre au lieu de perdre son temps devant une émission de TV sans intérêt, manger local au lieu d’aller dans un chaîne de fast food très peu concernée par l’écologie, arrêter de consommer des aliments très mauvais pour notre santé (les raffinés : sucre, farine…)… La liste est longue.

Enquête sur l’existence des Anges Gardiens de Pierre Jovanovic

Enquête sur l’existence des Anges Gardiens de Pierre Jovanovic

Ce « pavé » de 600 pages passe aussi bien qu’une lettre à la poste. Un régal. Quand j’ai commencé cet ouvrage de Pierre Jovanovic, je me suis sentie portée par lui. Il a mené une enquête extraordinaire, pour répondre à toutes les questions que l’on peut se poser sur nos bien-aimés Anges Gardiens, présents chaque jour, près de nous et pourtant si invisibles pour beaucoup.

De par les temps, beaucoup de témoignages de rencontres avec nos Anges Gardiens existent. En effet, cela ne date pas d’aujourd’hui. L’auteur nous donnent tellement d’exemples que même le plus sceptique d’entre nous peut commencer à se poser questions.

« Tiens… moi aussi j’ai ressenti ça une fois », «  Ah oui, ça expliquerait pourquoi cela m’est arrivé. »…etc. Il n’y pas un moment dans le livre où vous n’avez pas pensé cela, ou trouvé une explication à quelques choses qui paraissait inexplicable.

Pierre Jovanovic est un écrivain pas comme les autres. Il est également journaliste, il touche à des domaines bien distincts et différents. Dans ces livres il traite des sujets spirituels, religieux, économiques, avec force, passion et une pointe d’humour.

Enquête sur l’existence des Anges Gardiens est un livre intemporel, les témoignages, certains recueillis de vive voix, d’autres trouvés après de minutieuses recherches, viennent de toutes les époques.

C’est après un incident pour le moins pas courant, que l’auteur s’est lui aussi posé des questions sur ces « prétendus » êtres non matériels qui seraient censés nous souffler des conseils à l’oreille, parfois même pour éviter une mort certaine.

Il était passager d’une voiture sur une route des Etats-Unis quand soudain, il s’est penché sur sa gauche et une balle a traversé le pare-brise du véhicule du côté passager. Il l’a échappé belle comme on dit. Mais pourquoi a-t’il eu cette « intuition » ? Etait-ce un « hasard » ? Ceux qui me connaissent savent que je n’aime pas utiliser ce dernier mot : hasard. Car pour moi, il n’y en a pas. Tout a sa raison d’exister. Et tel Pierre Jovanovic, j’ai également pu m’en rendre compte de nombreuses fois, avec les expériences qui croisent ma vie.

Le monde des Anges-Gardiens est bien plus vaste que ce que l’on a pu vous raconter. Et cette opus qui comptent quatorze chapitres, en fait le tour de façon très détaillée. Je ne vais d’ailleurs pas en parle plus pour ne pas gâcher le plaisir. Lancez-vous, et comme il est écrit sur la quatrième de couverture :

« L’ouvrage commencé, le lecteur ne peut plus s’arrêter, emporté par la curiosité et la volonté de savoir s’il possède, lui aussi, son Ange gardien. »

 

Clothilde, médium, partage avec nous ses connaissances sur le cheminement de l’Ame, avant, pendant et après la mort

Je souhaitais en savoir plus sur le cheminement de l’âme juste avant, pendant et après le passage de l’autre côté du « voile », et pour cela je me suis rapprochée de Clothilde, médium, qui a su m’expliquer cela de façon claire. Je vous partage donc notre échange.

Vous allez être heureux = Bonjour Clothilde. Quel est ton lien avec « l’après vie » ?

Clothilde = Je suis médium. Depuis l’enfance, j’ai toujours été attirée et passionnée par le monde ésotérique. D’une grande empathie, je ressentais très souvent les présences des défunts. Bref, enfant je n’étais la plupart du temps pas seule. Mes dons en médiumnité se sont accélérés à la mort brutale de mon père en 2015. Des phénomènes très particuliers se sont produits et un dialogue avec lui s’est peu a peu installé. Puis, j’ai comme on dit « ouvert la porte » !

VAEH = Quand cela a-t il commencé pour toi ? Premier contact avec un défunt ?

C = Le premier contact réel c’est à dire flashs et ressentis profonds et dialogue, fut donc avec mon père une semaine après son décès. Quand je parle de dialogue, ce n’est pas un dialogue comme toi et moi, c’est une sorte de télépathie entre le défunt et moi, pareil pour les visions, moi je les vois par image, flashs dans ma tête.

Avant mon père, je ressentais beaucoup les présences (sensation de froid quand une entité se collait à moi).

Le jour du décès de mon père, quand je suis arrivée ds sa chambre, j’ai tout de suite senti que son âme apeurée errait dans la pièce. Puis, le jour de ses obsèques, il m’envoyait des signes très intenses, sa présence, ses gestes, son odeur, mais ce n’est que plus tard, quelques semaines après que le dialogue s’est amplifié jusqu’au jour ou j’ai accepté cette ouverture vers le monde invisible et j’ai laisse entrer «ces âmes perdues ».

VAEH = Que peux tu nous dire sur ce qui se passe avant le départ de l’âme vers l’autre côté (juste avant la mort physique) ? Je veux dire, y’a t il une préparation de l’âme ? Est-elle attendu ? Est-ce que d’autres âmes (défunts familiaux ou amis de leur vivant sur Terre) viennent et prépare l’âme à son départ ? 

C = Oui, il y a bien une sorte de préparation de l’âme avant le départ de l’autre côte. La plupart du temps la personne fait beaucoup de cauchemars avant son décès, on ne peut même pas appeler cela des cauchemars, je dirais plutôt des «rêves éveillés», où des membres de la famille décédés viennent lui rendre visite, cela peut être également des êtres de lumière ou aussi leur Ange gardien. Mais ce phénomène se produit souvent lors de décès dûs à des maladies ou à la vieillesse, pour les décès brutaux par accident ou par suicide, c’est autre chose !!! rien n’est vraiment préparé !

VAEH = Ensuite que se passe t il au moment où l’âme quitte le corps ?

C = Lorsque l’âme quitte le corps, la personne voit défiler toute sa vie devant elle, les choses bonnes comme les mauvaises.

Ensuite, on aperçoit une sorte de tunnel avec au bout une lumière, une lumière qui n’éblouît pas comme les rayons du soleil, mais une lumière remplie d’amour et de paix. Apparaissent également notre ange gardien qui vient nous chercher, c’est la première personne que l’on aperçoit, puis nos guides, les personnes disparues, nos êtres chers.

On peut même retrouver nos animaux !!!

VAEH = Puis ensuite au moment où elle arrive de l’autre côté ? 

C = Une fois de l’autre côté, c’est assez divergent, tout dépend des sentiments au moment du départ, des croyances, aussi, de la foi.

Les suicidaires partent souvent avec des sentiments de colère, de tristesse, de désarroi, de frustration, et se retrouvent très souvent dans le bas astral voir quelquefois dans le premier plan astral. De même pour les non-croyants, les âmes rebelles.

Les autres, c’est à dire les « bonnes âmes », les personnes préparés à leur décès partent très souvent dans le quatrième ou le cinquième plan astral.

VAEH = Dans quel état d’esprit (si je peux dire sans mauvais jeu de mot :D) l’âme est-elle dans cette transition ?

C = L’âme est en premier lieu, au moment du départ complètement perdue et désorientée, elle erre pendant une semaine environ sur le plan terrestre afin de comprendre ce qu’il lui arrive et d’accepter son départ.

VAEH = Et ensuite ? Y’a t il un accueil ?

C = Oui tout à fait, c’est ce que l’on appelle le purgatoire. C’est la purification de l’âme, des guides aident l’âme à soulager sa souffrance, sa colère. Cependant, ce n’est pas toujours facile, ça dépend beaucoup de l’état d’esprit et la volonté de l’entité.

VAEH = J’ai entendu parler de plusieurs cas de figures pour la suite. L’âme qui rejoint la lumière, celle qui ne comprend pas où elle est, celle qui ne veut pas quitter la Terre. Peux-tu essayer d’éclaircir ceci ? Quels sont les différents cas de figure que tu connais où que tu as eu affaire ?

C = Oui, c’est ce que j’évoquais tout a l’heure, les différents plans, les différentes couches astrales.

Dans le cadre de mon activité médiumnique, j’ai très souvent à faire à des entités dites coincées , bien entendu il faut bien se protéger contre les mauvaises âmes, coincées par des sentiments de colère, de haine, de frustration.

Il faut savoir que certaines âmes choisissent de rester parmi nous, parmi les vivants pour diverses raisons, soit parce qu’elles sont attachées à la matière (personne matérialiste lors de son existence terrestre) ou aux proches, à leur famille.

Les âmes avec beaucoup de colère et de rancoeur, les âmes tristes également ont du mal à quitter cette terre.

VAEH  = Y’a t il des niveaux, ou plans différents dans l’au-delà ? Que sais-tu sur ce système de « répartition » ?

C = Oui il y a à ma connaissance 7 niveaux :

Le premier niveau est le bas astral, où se trouvent les entités qui se rattachent à leur vie terrestre et qui n’acceptent pas de s’élever, une vrai salle d’attente pour le bonheur en quelque sorte !!!

C’est un peu une sorte d’enfer même si on dit que l’enfer n’existe pas, on souffre beaucoup dans ce plan d’une sorte de privation totale du bonheur.

C’est également dans ce plan, dans cette atmosphère pénible, que les guides, les plans supérieurs pénètrent pour apporter leur aide afin de purifier ces âmes.

Le 2ème plan se rapproche du bas astral à un niveau un chouïa plus supérieur, mais pas de beaucoup, car les âmes du deuxième plan sont au même état d’esprit que ceux du bas astral.

Ensuite ce sont les sphères intermédiaires, c’est a dire de la troisième à la cinquième sphère, donc ce sont des sphères entre le bas astral et le sommet de la pyramide, des endroits merveilleux, où les âmes continuent à grandir, à progresser…

Les âmes s’élèvent à leur rythme et travaillent beaucoup sur leur mission.

Puis il reste le sixième et le septième niveau, ce sont les sommets, les sphères les plus proches de la lumière.

Les enfants par exemple viennent très très rapidement à ce niveau là. A ce stade, tout est très doux, très lumineux, très beau, rempli d’amour, énormément d’amour.

Il faut savoir également que lorsqu’une personne décède, elle se retrouve dans une sphère (un plan) qui correspond à son degré d’évolution spirituelle. Au bout d’un temps plus ou moins long, car je rappelle que le temps n’existe pas dans l’au-delà, elle va avoir envie de progresser, d’évoluer…

VAEH  = Est-il possible que l’âme du défunt ait encore des choses à régler sur terre avant de partir sur d’autres plans ? (une mission non terminée par exemple au moment du décès).

C = Une fois de l’autre côte du voile, une âme ne peut plus régler certaines choses sur terre. Si le défunt part avec le sentiment de n’avoir pas accompli certaines choses, il aura un travail à effectuer sur lui même, c’est le cas des âmes tristes, frustrées.

Ces âmes partent souvent dans ce que l’on appelle « les hôpitaux pour les âmes » ou elles sont aidées pour pouvoir évoluer à leur rythme vers d’autres plans.

VAEH = Est ce que l’âme est vraiment jugée quand elle rejoint l’autre côté ? 

C = Oui, l’âme fait un point sur sa vie, revoit les choses bonnes et mauvaises, elle est aidée par ses guides et les êtres de lumière et passe en purgatoire pour une purification si elle décide d’y travailler. Apres, comme j’ai évoqué tt a l’heure, ce processus s’effectue à leur rythme, il y a par exemple des âmes qui refusent ce travail sur elles-même et restent dans le bas astral !

VAEH  = Que peux-tu nous dire de complémentaire à ce sujet ? Il y aurait tellement à dire.

C = Oui il y a beaucoup a dire mais surtout une chose importante.

La meilleure façon d’aider ces âmes coincées, frustrées, qui souffrent c’est la prière !!!

La meilleure des prières est la prière faite avec le cœur, les prières avec vos mots à vous, avec votre cœur, rempli d’amour.

Allumez une bougie près de la photo du défunt, ajoutez des bougies blanches, un petit bouquet de fleurs, les fleurs sont une sorte de glorification, ça libère beaucoup l’âme et ça laide à s’élever.

Priez aussi les Saints comme Sainte-Rita par exemple (ndlr : invoquée pour les causes désespérées).

Et puis une chose beaucoup plus difficile et délicate mais essentielle c’est d’accepter le décès, le départ du proche pour faire le deuil.

Se forcer à l’accepter pour le lâcher et le laisser partir malgré la tristesse et la dépression.

Dites vous une chose :

« Nos morts nous parlent, ils sont encore parmi nous, juste de l’autre côte du voile, dans un monde plus subtil, plus aérien, le monde invisible, plus on est heureux, plus ils sont heureux, notre amour et notre lien reste éternel, rien de ce qui a été vécu entre nous ne s’oublie, ils reviennent nous aider dans les moments clés de notre vie, la mort n’existe pas, c’est la vie après la vie ».

Il est d’un certain côté rassurant de connaître le cheminement de l’âme et prendre conscience que nous ne sommes pas seulement un corps fait de chair et d’os. La vie ne s’arrête pas, l’âme vit éternellement. Nos chers défunts ne sont pas loin, juste là. Vous ne les ressentez peut-être pas, pas encore mais ils sont bien plus proches que vous le pensez.

Merci à Clothilde pour nous avoir éclairés sur le sujet. Vous retrouverez bientôt d’autres échanges sur d’autres sujets passionnants.

 

Retrouvez-la sur sa page Facebook Clothilde Voyance

ACCEPTATION – ->Vs<-- RESISTANCE

Un des problèmes les plus récurrents et contre productif de l’être humain est la résistance à ce qui EST (ici et maintenant, dans l’instant présent).

A l’instant où vous lisez ceci, vous avez certainement dans votre propre histoire et chemin de vie, des situations dans lesquelles vous êtes en résistance (non-acceptation de ce qui se passe). Vous essayez peut-être de contrer ceci en refusant, de façon émotionnelle, ce qui arrive.

Je m’explique :

Une situation est entrain de se passer dans votre vie : un deuil, un licenciement, une rupture ou toutes autres situations désagréables dont la décision émane de l’extérieur, et vous êtes alors en état de non-acceptation. Vous entrez en résistance émotionnelle « CONTRE » la situation. A l’intérieur de vous-même, vous vous dites : « Je ne veux pas ».

D’ailleurs vous ne faites pas que vous le dire, vous le répétez à haute voix, vous l’écrivez certainement (sur papier, dans votre journal, dans un message à un ami ou un proche…), ce qui fait que vous donnez encore plus d’importance à ce sentiment de résistance.

Mais le pire, c’est la vibration qui se crée en vous et qui va venir renforcer la situation dans le sens contraire de ce que vous désirez. (Pour rappel, la vibration est le terme par lequel je désigne l’énergie que vous dégagez quand vous ressentez une émotion).

Plus vous résistez, plus l’Univers vous enverra de situations sur lesquelles vous n’aurez aucune prise, et sur lesquelles vous allez encore et encore résister.

A contrario, l’acception de ce qui « EST » signifie simplement d’accepter que la situation qui vous cause des soucis soit là de toutes façons, et que vous n’avez aucune emprise dessus. C’est accepté le fait qu’elle est là, ni plus ni moins. Qu’on le veuille ou non. Et c’est libérateur… L’acceptation de ce qui EST libère d’un poids considérable. Votre paix intérieure retrouvée, vous aurez beaucoup plus de facilités à trouver des solutions et vous avancerez en regardant en avant et en voyant que d’autres possibilités s’offrent à vous.

Imaginez un petit court d’eau. Vous mettez en travers de celui-ci une planche en bois. cela retiendra temporairement l’eau puis si la pression est trop forte, votre barrage de fortune cédera et l’eau reprendra son chemin non sans quelques dégâts… (comparez ceci avec la catastrophe du barrage de Malpasset à Fréjus, qui céda en 1959 et fit 423 morts). Et ben la résistance c’est pareil. Vous stoppez l’énergie qui coule en vous car vous n’acceptez pas qu’elle coule de la façon qu’elle doit le faire, alors que tout est déjà là et vous devez faire avec. Acceptez que ça continue de couler comme c’est entrain de le faire, sans essayer de vous mettre au milieu pour jouer les « barrages ».

Pour résumer, quand vous résistez vous perdez un temps considérable car ça sert littéralement à rien. Vous risquez également de vous causer quelques petits ennuis physiques comme un mal de dos ou des douleurs aux genoux (qui représentent le refus de se plier à ce qui est).

En acceptant qu’un évènement soit arrivé dans votre vie, que vous l’ayez vu venir ou non, que vous n’ayez pas pu (d’après votre propre point de vue) l’empêcher (sachant que ce qui doit se passer se passe), vous ferez de cet évènement une force et non un obstacle à votre avancée, vous chercherez des solutions (comme dit plus haut), vous cesserez petit à petit de vous culpabiliser, ou à l’inverse vous en profiterez pour vous améliorer si vous êtes en partie la cause de cet évènement.

Sachez quand même faire preuve d’un peu d’analyse. Chaque situation est différente, chaque personne également. Il est bien de vouloir garder son boulot coûte que coûte, ou ne pas laisser partir l’élu de son coeur sur un coup de tête si vous pensez que c’est une bêtise… Ce n’est pas ici le propos. Il faut penser en terme énergétique. Dire : « NON, NON, NON je veux pas perdre mon boulot », et penser au fond de soi : « NON, ce n’est pas possible, je veux pas je veux pas… » ne ramenera jamais votre emploi ou votre conjoint(e).

Par contre, se dire : « Très bien, voilà, on m’annonce que je suis licencié(e) ou peut-être cela est envisageable, suis-je alors la cause de ce pseudo futur licenciement ? Si c’est le cas, je vais m’améliorer car je risque ma place », j’accepte du coup que je peux avoir été l’élément déclencheur de cet évènement et je me remets en question. Ou alors : «  si cela est inévitable pour l’entreprise qui m’embauche, alors peut-être dois-je également comprendre que ma vie et mon avenir ne sont pas dans cette société, et meilleur m’attend derrière ».

Tout ce contre quoi vous résistez, résistera à son tour. Même la maladie.

Le fait de partir en bataille contre quelque chose vous met en état de résistance contre ce quelque chose. Et que fera ce quelque chose ? Eh ben dans le mille… Il résistera.

L’acceptation de la maladie ne lui donnera pas plus de force, bien au contraire. En acceptant que la maladie est là (après bien entendu un période déni ou de non-acceptation, car nous sommes humains malgré tout, donc ce sont des sentiments tout à fait normaux), vous pouvez essayer de la comprendre, et vous demander pourquoi elle est là. Quels sont les facteurs « émotionnels » qui l’ont créée, et aidée à se développer ? De plus en plus circulent des articles sur le MAL-A-DIT (qui explique que le MAL dont nous souffrons a quelque chose à nous dire), et c’est VRAI. Je suis persuadée que toutes causes des maladies sont au départ émotionnelles. Si vous n’êtes pas encore convaincu(e)(s), informez-vous sur le sujet en faisant quelques recherches.

Attention : pour tout problème de santé veuillez contacter votre médecin. Mais en parallèle rappelez-vous de ce qui est dit précédemment, afin de travailler sur vous pour accélérer votre guérison.

La pensée positive c’est ça ! Emettre des émotions positives comme l’acceptation… Ca c’est positif ! Ce n’est pas comme beaucoup de détracteurs pensent de croire au Père Noël ou aux petites licornes arc-en-ciel. C’est avancer de façon positive. Et ça marche !

L’Etre humain a cette capacité merveilleuse qui s’appelle : l’adaptation. Il s’adapte aux changements. A partir du moment où il les accepte. Plus vous accepterez rapidement ce qui EST et plus ce sera facile.

Belle journée.

ACTION = REACTION

L’action

C’est le fait d’AGIR consciemment ou inconsciemment, par un fait, un geste, une parole. L’action est délibérée car elle fait appel à notre seule volonté.

La réaction

Nous REAGISSONS face à un évènement ou des paroles. Une réaction, c’est le fait d’agir à nouveau, peu importe qui a agit en premier.

Quand nous avons une réaction face à un évènement, c’est que cela nous touche (positivement ou négativement). Une situation ou des paroles créent en nous des sentiments diverses, qui nous poussent (parfois malgré nous) à REAGIR.

La peur de mourir

Notre égo / mental a peur de mourir. Quand un danger arrive (action), nous tentons de sauver notre peau (réaction). Cela fait donc appel à notre instinct primaire de survie.

Mais ce que nous savons moins c’est qu’au delà de la peur physique de mourir, notre égo / mental a également peur de ne plus exister si vous reprenez les rênes de votre vie. Il vous garde donc sous son contrôle par la peur de sortir de votre zone de confort, par exemple.

Il croit qu’il n’existera plus si nous lui amenons une nouvelle façon de penser (beaucoup plus empreinte de liberté), alors, dans certains cas il réagit mal face à quelqu’un qui a un esprit ouvert ou qui pense différemment de lui. Cela le met en réaction de défense, il se protège.

Souvent, pour arriver à ses fins, il crée même des scénarios imaginaires et hypothétiques pour nous empêcher d’aller au delà de ce qu’il a l’habitude de faire. Si vous n’écoutez plus ces peurs, il n’aura plus de raison d’exister, il a peur de disparaître… de mourir… instinct de survie… (enfin, c’est ce que lui pense car nous avons grand besoin de notre mental), donc il REAGIT sous le coup des émotions.

Le contrôle des émotions

Sachez les domestiquer ! Les EMOTIONS ça se contrôle. Rien ne vous pousse à vous énerver ou à être violent sauf vous-même. Voyez cela comme si vous vous trouviez au volant d’une voiture. Vous avez 2 choix :

  • appuyez sur l’accélérateur et laisser la voiture aller où elle le souhaite (c’est à dire droit dans le mur ou au fin fond de la falaise),
  • décidez de reprendre le volant en main et dirigez la trajectoire.

Une réaction serait comparable au démarrage de la voiture, à vous de savoir où la diriger ensuite (rester dans le calme et la paix ou laisser votre colère éclater).

On nous apprends tout petit à tourner 7 fois notre langue dans notre bouche avant de parler. Oui, cela pourrait se résumer à juste se poser la question : est-ce que la situation vaut la peine que je sorte de mon état de calme et de paix ?

Quand nous sommes en état de REACTION (le plus souvent nous n’en avons pas conscience à 100%), nous sommes braqués, ou nous nous victimisons : « C’est lui ! C’est sa faute, IL m’a énervé ». Hum… non non vous vous êtes énervé tout seul car les émotions viennent de vous, c’est vous qui décidez de vous énerver, non lui.

Posez vous alors la question : qu’est-ce qui, en moi, me fait REAGIR de cette manière ?

Voici déjà une piste pour répondre à ceci : les 5 blessures de l’âme qui sont : le REJET, l’ABANDON, l’HUMILIATION, la TRAHISON et l’INJUSTICE.

Vous ne passez pas au travers, tout le monde (sans exception) a en lui, très profondément, un ou plusieurs blessures citées ici. Que vous en ayez conscience ou non. Cela fonctionne sur le même principe qu’une blessure physique.

Allez poser un doigt sur une plaie que vous venez de vous faire… Aïe !

La responsabilité

Il est très important d’être conscient de ceci :

Nous sommes responsable de comment nous agissons, de comment nous réagissons, de ce que nous pensons, de l’énergie que nous émettons. Tout cela a des conséquences, sur nous notre entourage, que ce soit une conséquence matérielle, physique ou énergétique.

Pensez-y !

Belle conscientisation 🙂

Etes-vous conscient de VOTRE PROPRE POUVOIR PERSONNEL CREATEUR ?

 

L’Etre humain (ainsi que tous les êtres vivants sur Terre) n’est pas fait que d’un corps en chair et en os. Il est constitué de 6 autres corps (énergétiques) qui sont les suivants :

Le corps éthérique

Le corps astral ou émotionnel

Le corps mental

Le corps causal

Le corps atmique ou bouddhique ou christique

Le corps divin ou atome divin

 

Alors ne pensez-vous pas qu’il est possible que nous puissions avoir d’autres capacités que celles de nos 5 sens (qui sont : l’ouie, l’odorat, la vue, le toucher, le goût) ?

Il existe cette chose qu’on appelle (pour résumer) LE POUVOIR CREATEUR. Nous sommes des créateurs, nous sommes ici pour créer notre vie comme nous le désirons ou l’avons désiré (avant réincarnation). Le contraire existe également, si vous n’êtes pas conscient de ce pouvoir intérieur dont vous êtes doté.

Par exemple :

Quand nous disons : « c’est impossible », c’est que nous remettons ce pouvoir personnel dans les mains de quelqu’un d’autre (un conjoint, un ami, votre boss, la société et j’en passe). Quand vous demandez conseil à quelqu’un et vous suivez ce conseil aveuglément, vous avez remis votre pouvoir créateur de vie personnel dans les mains de cette personne qui, par ses PROPRES yeux, avec sa PROPRE expérience vous a donné son PROPRE avis et vous l’avez suivi.

Or, il est bien et même conseillé de demander de l’aide autour de vous, à un proche ou un professionnel (de la parapsychologie, de la psychologie), mais la DECISION FINALE vous appartient.

De la même façon que nous construisons une maison, nous construisons notre vie. De la même façon que nous agençons les meubles de notre maison, nous choisissons ce qui nous entoure comme nos amis, notre lieu de vie, notre travail. De la même façon que nous décorons notre intérieur, nous choisissons nos vêtements ou tout ce qui fait du bien à nos corps physique et énergétiques… etc. Nous avez le choix de vivre la vie que nous souhaitons (oui oui… ce ne sont pas les autres ou la société qui ont décidé pour vous de la vie que vous avez actuellement, c’est VOUS et seulement VOUS, suites à vos CHOIX et votre VIBRATION INTERIEURE).

Quand nous disons : « je n’ai pas le choix », en fait SI : NOUS AVONS TOUJOURS LE CHOIX. Seulement notre égo / mental lui, veut encore nous garder sous son contrôle et nous fait croire que nous n’avons pas le choix. Pourtant nous avez le choix, de rester ou quitter notre conjoint(e), de rester ou quitter notre job, de changer de lieu d’habitation, de dépenser moins, de manger moins, de boire moins, de sortir plus, d’aller promener ou non, de voir qui nous voulons sans obligation, de parler à qui vous voulez sans obligation, de choisir la vie qui est faite pour nous, de choisir ou non de suivre notre LEGENDE PERSONNELLE, notre propre chemin décidé par nos soins avant de venir sur Terre. Quand nous remettons toutes ces décisions dans les mains d’une tierce personne nous perdons notre pouvoir personnel créateur de notre vie.

Nous avons vu dans cet article comment poser nos intentions et à quoi cela servait. Nous avons vu également ici que La loi d’attraction est toujours active, à chaque instant selon notre mode de pensées et de la fréquence à laquelle nous vibrons. Tout se passe MAINTENANT. Notre POUVOIR CREATEUR est entre nos mains MAINTENANT et pour toujours si NOUS décidons (une fois de plus) qu’il l’est.

Ceci amène donc plusieurs points essentiels à développer, comme la CONFIANCE EN SOI, AVOIR LA FOI (religieuse ou non), CONNAITRE SA PROPRE VALEUR, L’AFFIRMATION DE SOI… 

Nous verrons ces points dans de prochains articles.

Belle journée 🙂

AIMEZ-VOUS les uns les autres <3

Cette phrase, tout le monde la connait, que nous soyons croyant ou non.

Il n’y a rien de plus vrai que cette phrase là.

AIMEZ-VOUS (vous-même, les autres, tout ce qui existe) de façon INCONDITIONNELLE.

L’AMOUR est le moteur de la vie. Sans AMOUR, la vie n’a pas lieu d’être.

Vous pouvez être VIVANT mais ne pas VIVRE si vous n’avez pas l’AMOUR.

L’AMOUR ce n’est pas avoir quelqu’un qui vous aime, l’AMOUR c’est accompagner les plus faibles à faire un pas en avant, l’AMOUR c’est donner une caresse à un compagnon à 4 pattes, l’AMOUR c’est faire les choses avec FOI (qu’elle soit religieuse ou non), l’AMOUR c’est DONNER.

DONNER de l’AMOUR et vous recevrez de l’AMOUR. Sans condition. Ce n’est pas mesurable. Ce n’est pas qualitatif.

AIMER et vous serez AIMES.

PASSE – FUTUR – PRESENT (Barrez les 2 mentions inutiles)

Le Passé

Nous aimons nous remémorer les souvenirs du passé. Qu’ils soient positifs ou négatifs (d’ailleurs ceci est parfois juste une question de point de vue). Pourtant cela crée chez nous des sentiments pas toujours très agréables, comme de la nostalgie, des regrets, de la tristesse…etc
Ce qui a été dans le passé, a été et n’est plus. Cela a certainement des conséquences dans votre vie à l’heure actuelle et si cela ne vous convient pas, sachez que vous pouvez rediriger votre barque. Ceci s’appelle le LIBRE ARBITRE. Vous pouvez à tout instant changer votre vie, votre façon de voir les choses, vos relations, votre environnement par les choix que vous faites. Rien n’est statique. Tout peut toujours bouger et évoluer comme bon vous semble. Il suffit juste de le DECIDER. Pour vous. Non pour votre entourage, non pour vos enfants, non pour vos amis mais POUR VOUS-MEME.

Le Futur

Il n’existe pas encore. Et si l’on y réfléchi un peu il n’existera jamais.
Eckhart Tolle a écrit : « Ce que vous percevez comme le futur fait intrinsèquement partie de votre état de conscience dans le moment présent. »


Notre égo / mental s’imagine souvent des scénarios, pour le moins catastrophique car il a tellement PEUR de ne pas réussir ou d’être déçu qu’il veut prévoir que ça peut ne pas fonctionner, comme ça il s’y est déjà préparé, et en plus il aura entièrement raison. Les pensées et les vibrations que nous aurons dégagé dans le présent seront tellement négatives que la suite le sera tout autant.

Le Présent

Donc venons-en à ceci : Ce qui compte se passe dans le présent : les pensées, les intentions, les actions…
Il est primordial d’investir votre énergie dans ce moment là et non dans des supposés futurs hypothétiques ou dans la nostalgie lié à un passé qui n’est plus.

Quand vous pensez à l’instant T, vous créez votre vie au fur et à mesure. Ce que vous pensez maintenant est vrai dans l’instant ICI et MAINTENANT, car il n’y a que le présent qui existe à ce moment là.

Là je vous vois déjà me dire : « Oui mais faut bien assurer l’avenir, acheter une maison, faire des études pour avoir un boulot et une carrière, économiser pour partir en vacances…etc…etc…etc ».

OUI bien sûr il est bien de prévoir certaines choses (« au cas où » même si je n’utilise pas trop ce terme dans la vie quotidienne), mais le point important n’est pas là… Vous voulez commencer à économiser pour vous payer un super voyage l’an prochain ? (dans le futur donc, tant que vous n’y serez pas), allez-y… Si dans le présent vous pensez « factures à payer » et « la vie est dure » ou encore « on a du mal a finir le mois », alors vous obtiendrez (toujours dans le présent) : encore plus de factures à payer, des fins de mois ric-rac et des imprévus qui vous rendra la vie difficile. Par conséquent, beaucoup de mal à mettre de l’argent de côté pour votre super voyage.

Si cela ne vous parle pas encore, ce n’est pas grave. Les prises de conscience ne se font pas toujours en un jour. C’est encore et toujours la répétition qui fait l’intégration. Plus vous lirez de choses à ce sujet, plus vous verrez les effets sur votre vie quotidienne, et votre vision changera. Sachez que tout est une question de point de vue. C’est l’histoire du verre à moitié plein et du verre à moitié vide. Chacun voit ce qu’il veut voir.

Je vous souhaite une bonne réflexion 🙂

 

 

ATTENTION à ce que VOUS DEMANDEZ car vous pourriez bien l’OBTENIR :)

On m’a souvent répété cette phrase, et bien sûr je la répète souvent à mon tour quand la situation l’invite.

Effectivement, entre ce que vous désirez au plus profond de vous et ce que vous demandez à la surface, il y a un fossé, que dis-je, les chutes du Niagara…

Les enseignements sur LA LOI D’ATTRACTION nous disent qu’il faut PENSER positif pour recevoir du positif dans nos vies. Mais en fait ce n’est pas vraiment ça.

LA SEULE CHOSE IMPORTANTE sur laquelle se concentrer, c’est surtout sur l’EMOTION que ces pensées causent en vous.

Faites l’essai : pensez en ce moment même que vous souhaitez être millionaire, est-ce que cela suffit à faire apparaître un chiffre à 7 zéros sur votre compte en banque ? La réponse est bien sûr NON.

Quand l’on parle de la notion de DEMANDER (à l’Univers, à Dieu, à qui vous voulez), cela est ENERGETIQUE.
Sur quelle fréquence vibrez-vous intérieurement?
Quelle est votre ETAT D’ESPRIT prédominant sur la question que vous posez ?
Qu’elle est l’EMOTION que cette demande vous procure ?

Si vous vous ressentez pauvre et toujours en manque d’argent, vous pourrez DEMANDER des dizaines de fois d’être millionaire, la résultat sera en réponse à votre émotion profonde : je manque d’argent, par définition vous manquerez encore d’argent.

La petite mise en garde dans le titre de cet article vous rappelle justement que dans tous les domaines de votre vie, il est important de savoir où diriger votre ATTENTION et vos EMOTIONS pour obtenir exactement ce que vous souhaitez voir se manifester prés de vous.

Car OUI, tout ce qui vous arrive, vous l’avez attiré… (Arf… l’EGO / le MENTAL n’aime pas entendre ça… il va de suite réagir à ce que je viens de dire… et pourtant…).

Prenez l’habitude, à chaque évènement qui se passe dans votre vie, de vous poser la question : Qu’est-ce qui a attiré ceci dans ma vie ?
Quelle émotion en moi a attiré à moi une situation pareille ?

Interrogez-vous sur ce qui s’est passé en vous AVANT et AU MOMENT de cet évènement. Décelez QUELLE EMOTION a pu causer ceci, si bien sûr c’est un évènement négatif et changez cette émotion en son contraire. C’EST POSSIBLE !

Si c’est un évènement positif, posez-vous également ces questions, car vous pourrez reproduire à l’infini des manifestations positives dans votre vie.

Cela demandera un peu de temps pour un esprit non entrainé. Mais C’EST POSSIBLE !

Belle journée 🙂

Connaissez-vous VOTRE VALEUR ?

Il y a quelques choses de primordial pour nous dans notre vie de tous les jours, c’est de savoir que nous avons de la valeur.

Chaque être vivant, qu’il soit humain ou animal ou végétal a une valeur qui ne peut se mesurer comme on le fait avec un objet, mais pour cela il est important d’avoir de l’ESTIME DE SOI.

Le sentiment qui peut vous venir en lisant ceci c’est de vous dire : si j’avais de la valeur il ou elle ne m’aurait pas quitté, si j’étais mince avec un corps de rêve j’aurai plus de valeur… (pour ne citer que quelques exemples…).

Pourtant aujourd’hui, je peux vous assurer que VOUS AVEZ DE LA VALEUR !

VOTRE VALEUR EST INESTIMABLE, chaque vie compte, et personne (ah ça non ! Personne a le droit de vous faire penser le contraire… le dire oui, chacun a le droit de dire ce qu’il veut, mais VOUS ne devez absolument pas vous laisser atteindre par cela).

Votre VALEUR ne se mesure pas avec ce que les autres pensent de vous.

Imaginez un instant : nous sommes 7 milliards et demi d’individus humains sur notre Terre Mère, pensez-vous que vous que si chacun d’entre nous passe à tour de rôle vous dire ce qu’il pense de vous, vous allez les croire ? Evidemment chaque personne a un AVIS et donc pourquoi se laisser atteindre et démoraliser par l’avis d’un seul ?

NON, aujourd’hui dés maintenant je vous invite à vous dire face au miroir : J’AI DE LA VALEUR, car croyez-moi vous en avez tellement.

Avoir de l’estime de soi peut se travailler, par du développement personnel, en lisant des livres ou articles sur le sujet (cela peut bien sûr déclencher quelques prises de consciences en vous), en suivant une petite thérapie (peu importe le domaine, choisissez un thérapeute qui corresponde vraiment à vos attentes). Ce que vous pensez de vous n’est qu’une image que votre EGO / MENTAL a fabriqué une fois encore à des fins de manipulations de l’esprit (nous y reviendrons).

Ce que pensent les autres, cela les regarde. Ce qui compte maintenant c’est ce que VOUS vous pensez de vous-même.

Au delà de se sentir bien dans sa tête, penser du positif de soi-même (et bien sûr de l’entourage aussi) vous évitera bien des inconvénients niveau santé (nous y reviendrons).

Vous comptez, pour vos proches, vos amis, sur cette magnifique Terre. Si vous y êtes présent ICI ET MAINTENANT c’est que vous y avez votre place. Le hasard n’existe pas. Votre place est bien définie ici, vous avez votre vie à accomplir, votre chemin de vie a parcourir, vos expériences (aussi douloureuses puissent-elles être, mais également aussi magnifiques qu’elles le sont aussi, à vivre.

Stoppez tout jugement inutile sur vous-même, et vos agissements. Vous pouvez dés maintenant vous améliorer car nous sommes ici pour cela : EVOLUER.

Soyez BEAU, soyez HEUREUX 🙂

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial