Nous ne possédons absolument rien

Nous ne possédons absolument rien

Perdre un être cher déclenche chez nous des sentiments négatifs que nous ne pouvons ignorer, tels que la tristesse ou la colère. Mais avec un peu de recul, nous pouvons constater que des prises de conscience positives découlent aussi de ces évènements malheureux.

Quand le chemin terrestre de ma maman s’est arrêté, et après les évènements qui se sont passés dans cette période, j’ai pris conscience de quelques choses. Pourtant, je connaissais cela et pensais l’avoir intégré depuis longtemps, mais là je le ressentais en moi comme si je le vivais en même temps que ma mère : RIEN, absolument rien du monde matériel ne vient avec nous dans l’au-delà.

Ça parait évident mais en avez-vous vous aussi conscience ? Les objets, les gens, nos amis à 4 pattes, nos possessions (maison, bijoux, voitures, photos de famille, meubles…etc), tout ce que nous « achetons », accumulons au court de notre vie, restent ici sur Terre. Finalement, j’ai compris que nous ne possédons rien.

C’est une illusion supplémentaire de notre cher égo.

En lisant cela, certains se diront sûrement : « Mais oui ça on le sait… ». Mais entre « savoir » et « avoir conscience », y’a un fossé de plusieurs milliers de kilomètres. Le jour où, au plus profond de mon Etre, cette prise de conscience a résonné, j’ai d’un coup aussi intégré que les seules choses que j’amènerai avec moi lors du grand retour à la Source, seront mes prises de conscience ici bas, puisque seule ma conscience (mon âme) repart.

Ma mère m’a répété toute sa vie que le jour où elle partira, je prendrai ses bijoux. Et, à la fin de sa vie, c’est la maladie qui s’est installée. Adapte du : Mal-a-dit, je suis consciente que nous nous créons tout nous-même, par un manque de travail sur soi, par peur d’affronter ses démons. Oh ! ce n’est pas un reproche, non, c’est une simple pensée. Chacun son rythme, chacun son histoire et son chemin de vie. Mais à cette époque je me disais : je suis consciente qu’elle va partir bientôt, je sais que je récupèrerai ses bijoux qui représentent des évènements de sa vie, mais elle ne partira pas avec. Ils sont à elle, puis ils seront à moi… et un jour ils iront à mes enfants. Alors avec quoi est-elle partie ? A-t’elle fait le travail nécessaire à l’évolution de son âme ? Celui qui nous apporte plus de sagesse ?

Il y a qu’en investissant en nous-même par le développement personnel et les expériences de vie que nous en ressortirons enrichis.

Le matériel nous permet un certain confort de vie bien entendu. L’argent, quand il est considéré comme une énergie qui doit circuler, nous permet d’accomplir beaucoup d’expériences, comme l’accès à la culture, aux voyages, avoir un lieu de vie confortable, manger équilibré et à sa faim. Mais se « tuer à la tâche » pour payer cette vie confortable est complètement absurde.

J’ai vu des tas de gens malheureux avec beaucoup plus de revenus que moi, et des gens tellement heureux avec moins. J’étais moi-même par période plus heureuse avec moins d’argent que quand mes revenus me permettaient plus de choses. De mon point de vue, l’argent ne dirige pas le monde. c’est nous-même qui dirigeons notre propre monde. Autant avoir les bons outils pour diriger notre propre vie et pour cela, ce sont vos propres décisions qui permettront à votre âme d’évoluer : lire un livre au lieu de perdre son temps devant une émission de TV sans intérêt, manger local au lieu d’aller dans un chaîne de fast food très peu concernée par l’écologie, arrêter de consommer des aliments très mauvais pour notre santé (les raffinés : sucre, farine…)… La liste est longue.

Suivez-moi

Pourquoi avez-vous tout intérêt à être HEUREUX ?

En fait, la réponse est simple : être heureux ça fait du bien. Logique vous pensez ? oui… mais pourquoi alors l’être humain ne se croit pas méritant d’être heureux tout le temps et en toutes circonstances ? La liste est longue :

– héritage inter-générationnel (« la vie est dure…etc »)
– héritage karmique (celui là on se demande comment il est arrivé là vu qu’on se rappelle de rien…)
– c’est pas bien de pas supporter les copains qui dépriment, alors déprimons nous aussi
– déprimer c’est bon pour la création artistique (oui oui… entendu maintes fois)
– se plaindre nous donne l’impression que les autres peuvent prendre un peu de notre malheur sur leurs épaules (si si… tout le monde le pense… au fond)

En fait, tout ça c’est A CAUSE DE NOTRE EGO / MENTAL…

Mais c’est qui lui ? Ben notre FAUX protecteur, notre cerveau, ce petit bonhomme qui parle tout le temps (souvent pour rien dire d’intéressant…), celui qui croit nous protéger mais en fait cherche simplement à nous contrôler…

Bon on reviendra sur le sujet bientôt…

Suivez-moi
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial