Nous ne possédons absolument rien

Nous ne possédons absolument rien

Perdre un être cher déclenche chez nous des sentiments négatifs que nous ne pouvons ignorer, tels que la tristesse ou la colère. Mais avec un peu de recul, nous pouvons constater que des prises de conscience positives découlent aussi de ces évènements malheureux.

Quand le chemin terrestre de ma maman s’est arrêté, et après les évènements qui se sont passés dans cette période, j’ai pris conscience de quelques choses. Pourtant, je connaissais cela et pensais l’avoir intégré depuis longtemps, mais là je le ressentais en moi comme si je le vivais en même temps que ma mère : RIEN, absolument rien du monde matériel ne vient avec nous dans l’au-delà.

Ça parait évident mais en avez-vous vous aussi conscience ? Les objets, les gens, nos amis à 4 pattes, nos possessions (maison, bijoux, voitures, photos de famille, meubles…etc), tout ce que nous « achetons », accumulons au court de notre vie, restent ici sur Terre. Finalement, j’ai compris que nous ne possédons rien.

C’est une illusion supplémentaire de notre cher égo.

En lisant cela, certains se diront sûrement : « Mais oui ça on le sait… ». Mais entre « savoir » et « avoir conscience », y’a un fossé de plusieurs milliers de kilomètres. Le jour où, au plus profond de mon Etre, cette prise de conscience a résonné, j’ai d’un coup aussi intégré que les seules choses que j’amènerai avec moi lors du grand retour à la Source, seront mes prises de conscience ici bas, puisque seule ma conscience (mon âme) repart.

Ma mère m’a répété toute sa vie que le jour où elle partira, je prendrai ses bijoux. Et, à la fin de sa vie, c’est la maladie qui s’est installée. Adapte du : Mal-a-dit, je suis consciente que nous nous créons tout nous-même, par un manque de travail sur soi, par peur d’affronter ses démons. Oh ! ce n’est pas un reproche, non, c’est une simple pensée. Chacun son rythme, chacun son histoire et son chemin de vie. Mais à cette époque je me disais : je suis consciente qu’elle va partir bientôt, je sais que je récupèrerai ses bijoux qui représentent des évènements de sa vie, mais elle ne partira pas avec. Ils sont à elle, puis ils seront à moi… et un jour ils iront à mes enfants. Alors avec quoi est-elle partie ? A-t’elle fait le travail nécessaire à l’évolution de son âme ? Celui qui nous apporte plus de sagesse ?

Il y a qu’en investissant en nous-même par le développement personnel et les expériences de vie que nous en ressortirons enrichis.

Le matériel nous permet un certain confort de vie bien entendu. L’argent, quand il est considéré comme une énergie qui doit circuler, nous permet d’accomplir beaucoup d’expériences, comme l’accès à la culture, aux voyages, avoir un lieu de vie confortable, manger équilibré et à sa faim. Mais se « tuer à la tâche » pour payer cette vie confortable est complètement absurde.

J’ai vu des tas de gens malheureux avec beaucoup plus de revenus que moi, et des gens tellement heureux avec moins. J’étais moi-même par période plus heureuse avec moins d’argent que quand mes revenus me permettaient plus de choses. De mon point de vue, l’argent ne dirige pas le monde. c’est nous-même qui dirigeons notre propre monde. Autant avoir les bons outils pour diriger notre propre vie et pour cela, ce sont vos propres décisions qui permettront à votre âme d’évoluer : lire un livre au lieu de perdre son temps devant une émission de TV sans intérêt, manger local au lieu d’aller dans un chaîne de fast food très peu concernée par l’écologie, arrêter de consommer des aliments très mauvais pour notre santé (les raffinés : sucre, farine…)… La liste est longue.

Suivez-moi

ACTION = REACTION

L’action

C’est le fait d’AGIR consciemment ou inconsciemment, par un fait, un geste, une parole. L’action est délibérée car elle fait appel à notre seule volonté.

La réaction

Nous REAGISSONS face à un évènement ou des paroles. Une réaction, c’est le fait d’agir à nouveau, peu importe qui a agit en premier.

Quand nous avons une réaction face à un évènement, c’est que cela nous touche (positivement ou négativement). Une situation ou des paroles créent en nous des sentiments diverses, qui nous poussent (parfois malgré nous) à REAGIR.

La peur de mourir

Notre égo / mental a peur de mourir. Quand un danger arrive (action), nous tentons de sauver notre peau (réaction). Cela fait donc appel à notre instinct primaire de survie.

Mais ce que nous savons moins c’est qu’au delà de la peur physique de mourir, notre égo / mental a également peur de ne plus exister si vous reprenez les rênes de votre vie. Il vous garde donc sous son contrôle par la peur de sortir de votre zone de confort, par exemple.

Il croit qu’il n’existera plus si nous lui amenons une nouvelle façon de penser (beaucoup plus empreinte de liberté), alors, dans certains cas il réagit mal face à quelqu’un qui a un esprit ouvert ou qui pense différemment de lui. Cela le met en réaction de défense, il se protège.

Souvent, pour arriver à ses fins, il crée même des scénarios imaginaires et hypothétiques pour nous empêcher d’aller au delà de ce qu’il a l’habitude de faire. Si vous n’écoutez plus ces peurs, il n’aura plus de raison d’exister, il a peur de disparaître… de mourir… instinct de survie… (enfin, c’est ce que lui pense car nous avons grand besoin de notre mental), donc il REAGIT sous le coup des émotions.

Le contrôle des émotions

Sachez les domestiquer ! Les EMOTIONS ça se contrôle. Rien ne vous pousse à vous énerver ou à être violent sauf vous-même. Voyez cela comme si vous vous trouviez au volant d’une voiture. Vous avez 2 choix :

  • appuyez sur l’accélérateur et laisser la voiture aller où elle le souhaite (c’est à dire droit dans le mur ou au fin fond de la falaise),
  • décidez de reprendre le volant en main et dirigez la trajectoire.

Une réaction serait comparable au démarrage de la voiture, à vous de savoir où la diriger ensuite (rester dans le calme et la paix ou laisser votre colère éclater).

On nous apprends tout petit à tourner 7 fois notre langue dans notre bouche avant de parler. Oui, cela pourrait se résumer à juste se poser la question : est-ce que la situation vaut la peine que je sorte de mon état de calme et de paix ?

Quand nous sommes en état de REACTION (le plus souvent nous n’en avons pas conscience à 100%), nous sommes braqués, ou nous nous victimisons : « C’est lui ! C’est sa faute, IL m’a énervé ». Hum… non non vous vous êtes énervé tout seul car les émotions viennent de vous, c’est vous qui décidez de vous énerver, non lui.

Posez vous alors la question : qu’est-ce qui, en moi, me fait REAGIR de cette manière ?

Voici déjà une piste pour répondre à ceci : les 5 blessures de l’âme qui sont : le REJET, l’ABANDON, l’HUMILIATION, la TRAHISON et l’INJUSTICE.

Vous ne passez pas au travers, tout le monde (sans exception) a en lui, très profondément, un ou plusieurs blessures citées ici. Que vous en ayez conscience ou non. Cela fonctionne sur le même principe qu’une blessure physique.

Allez poser un doigt sur une plaie que vous venez de vous faire… Aïe !

La responsabilité

Il est très important d’être conscient de ceci :

Nous sommes responsable de comment nous agissons, de comment nous réagissons, de ce que nous pensons, de l’énergie que nous émettons. Tout cela a des conséquences, sur nous notre entourage, que ce soit une conséquence matérielle, physique ou énergétique.

Pensez-y !

Belle conscientisation 🙂

Suivez-moi

Pourquoi avez-vous tout intérêt à être HEUREUX ?

En fait, la réponse est simple : être heureux ça fait du bien. Logique vous pensez ? oui… mais pourquoi alors l’être humain ne se croit pas méritant d’être heureux tout le temps et en toutes circonstances ? La liste est longue :

– héritage inter-générationnel (« la vie est dure…etc »)
– héritage karmique (celui là on se demande comment il est arrivé là vu qu’on se rappelle de rien…)
– c’est pas bien de pas supporter les copains qui dépriment, alors déprimons nous aussi
– déprimer c’est bon pour la création artistique (oui oui… entendu maintes fois)
– se plaindre nous donne l’impression que les autres peuvent prendre un peu de notre malheur sur leurs épaules (si si… tout le monde le pense… au fond)

En fait, tout ça c’est A CAUSE DE NOTRE EGO / MENTAL…

Mais c’est qui lui ? Ben notre FAUX protecteur, notre cerveau, ce petit bonhomme qui parle tout le temps (souvent pour rien dire d’intéressant…), celui qui croit nous protéger mais en fait cherche simplement à nous contrôler…

Bon on reviendra sur le sujet bientôt…

Suivez-moi
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial